Varroa

Explication :

Le varroa et la varroose : Qu'est-ce que c'est ? et quel risque pour l'abeille ?

Plan de lutte régional contre la varroose : par le FRGDS de PACA.

1.- LES TESTS : COMBIEN DE VARROAS AVEZ-VOUS DANS VOS RUCHES ?

Pour déterminer le taux d'infection d'une ruche, il existe plusieurs moyens qui permettent de dénombrer les varroas dans une ruche.
Test des varroas phorétiques, méthodes, seuils, enjeux.

4 méthodes de comptage sont disponibles. Un test comparatif sera effectué par notre GDSA, suivant un protocole simple, au printemps 2017 pour comparer l'efficacité de ces méthodes. La méthode de comptage sur lange avec chute naturelle des varroas mort est moins performante et plus longue à utiliser.

  1. La méthode de comptage par le sucre glace : par le FRGDS de PACA.
          (ne tue pas les abeilles, opération délicate avec du vent ou de l'humidité, une étape) : voir la video
  2. La méthode de la congélation
          (tue les abeilles, nécessite 2 étapes)
  3. La méthode au détergent : voir la video
          (tue les abeilles, un peu comme la méthode 2)
  4. La méthode du Co2 : voir la video
          (ne tue pas les abeilles, rapide à deux, une étape)

2.- LE SEUIL ADMISSIBLE DE VARROAS DANS LES RUCHES

Le nombre de VP/100 Abeilles permet d’avoir une idée du niveau de parasitisme de la colonie: (Ce n’est pas un résultat précis et il ne permet en aucun cas de faire un diagnostic)

Le résultat doit être interprété en fonction de la date de prélèvement, et de la force des colonies. Des seuils d’aide à l’interprétation sont en cours de validation:

  • Prélèvement à la visite de printemps (Source ADAPI 2014):
    Si VP < 0,5. Ok
    Si VP > 0,5. Contactez votre GDSA
  • A tout moment de la saison apicole (Source DIE 2014):
    Si VP > 5. La colonie est peut-être en danger. Contactez votre GDSA
  • Avant la miellée de lavande (Apimodel, observatoire de ruchers sur la miellée de lavande INRA-ADAPI)
    Si VP > 3. Perte potentielle de 5 kg de miel en moyenne (1 à 13 kg)
  • Prélèvement en fin de saison apicole (aout), avant le traitement anti-varroa. Le prélèvement permet d’évaluer le niveau de parasitisme avant le traitement.
    Quel que soit le résultat obtenu le traitement doit être réalisé.
    Si VP > 8, mettre en place le traitement le plus rapidement possible.
  • Prélèvement en octobre, après le traitement de fin de saison apicole (Source ADAPI 2014): Permet d’évaluer l’efficacité du traitement anti-varroa.
    Si VP < 2. Ok
    Si VP > 2. Un traitement d’hiver est peut-être nécessaire, contactez votre GDSA.

3.- LES PRODUITS DISPONIBLES ET LES TRAITEMENTS

Dans le cadre du PSE, le GDSA délivre certains produits anti-varroa avec AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).
Le protocole complet de traitement est consultable sur le site du FRGDS-PACA section apicole.

Le traitement de fin d'été doit être réalisé par tous les apiculteurs, tous les ans, juste après la dernière récolte de miel et le plus tôt possible (août, début septembre) ; avec un médicament longue durée pour couvrir au moins un cycle de couvain.

Le traitement d'hiver est réalisé avec les médicaments API-BIOXAL (acide oxalique) ou MAQS (acide formique), une seule fois par an, hors couvain.

  • Il est obligatoire en cas d’utilisation d’APILIFE VAR, THYMOVAR et APIGUARD en traitement d’été
  • Il est facultatif en cas d’utilisation d’APIVAR mais peut être conseillé si l’infestation est trop forte.

Les modes d'emplois :

  • Apivar (amitraz, sous forme de lanières)
  • Apistan (tau-flavulinate, sous forme de lanières)
  • Apiguard (thymol, en pâte, sous forme de barquettes)
  • Apilifevar (Thymol, camphre, levomenthol, huile essentielle d'eucalyptus, sous forme de plaquette)
  • Thymovar (thymol, en pâte, sous forme de plaquettes)
  • MAQS (Acide formique, sous forme de bandes de gel solidifié)
  • Api-Bioxal (Acide oxalique, sous forme de poudre par dégouttement)

(Pour l'Apistan, il a été décidé en 2014 qu'il ne sera plus délivré pendant 5 ans, il s'agit de changer de molécule par apport à Apivar, car cela fait presque 30 ans que la majorité des Apiculteurs utilisent l'Amitraze.)

Précaution à prendre pour la réussite du traitement

Traitez toutes les ruches d'un même rucher le même jour et avec le même médicament. Soyez particulièrement vigilant si vous utilisez APILIFE VAR, THYMOVAR ou APIGUARD: le risque de désertion si vous ne traitez pas avec le même produit ou le même jour est important.

Traiter tous les ruchers d'un même secteur sur une période de 2 semaines maximum pour éviter les réinfestations.

En cas de présence d'une rucher abandonné dans un rayon de 5 km autour du vôtre, signalez-le à votre GDSA.

En effet, les ruches abandonnées (non nourries, non traitées, non visitées) sont des réservoirs de maladies dont le varroa et la loque américaine. Ces colonies s'affaiblissent et sont régulièrement pillées par les abeilles des ruchers des alentours (dans un rayon de 5 km), ce qui entraine leur contamination.

4.- COMMENT SE PROCURER CES PRODUITS ?

Pour acquérir des produits anti varroas avec l'aide du GDSA, vous devez respecter une marche à suivre décrite sur notre page adhésion.